Zoom sur les haies et les fascines

site_demo_areasLe S.M.B.V. Durdent promeut depuis plusieurs années des ouvrages de démonstration de fascines en plaine, en bois de saule « vivant ». Chaque hiver des programmes de haies et de fascines sont mis en place.

Depuis 2011, l’Association Régionale pour l’Etude et l’Amélioration des Sols (AREAS) s’est dotée d’un site de démonstration de haies et de fascines situé à proximité de Saint Valery-en-Caux. Différentes modalités y sont représentées afin de tester les différentes espèces de plants que composent les haies, le nombre de rang ou encore les distances d’inter rang. Une comparaison fascine morte et fascine vivante y a également été testée ainsi que l’efficacité de piégeage de limons en fonction de l’espèce et les diamètres de branches utilisées.

Certains aménagements sont très efficaces pour lutter contre l’érosion et les conséquences du ruissellement. Seulement, les techniques sont nouvelles ou peu coutumières pour les agriculteurs. Afin de vérifier leur efficacité et  leur acceptabilité, le Syndicat finance certains aménagements à 100% (fascines, lits de plants et de plançons, bandes enherbées) à vocation de démonstration. L’efficacité de ces ouvrages et la qualité de leur positionnement sont ensuite étudiées par les techniciens du SMBV. Des visites sont organisées pour présenter ces ouvrages aux agriculteurs

Le rôle des  fascines

Les fascines antiérosives mise en plaine agricole sont une déclinaison des fascines utilisées en protection de berges des cours d’eau. Ancrées à 50 cm de profondeur, elles constituent un barrage de fagots de saule aux limons transportés par les ruissellements. Le tassage de ces fagots de branches est très important pour leur permettre d’arrêter les particules très fines que sont les limons. Associées à une bande enherbée à l’aval, le filtre devient optimal.

Afin d’assurer sa pérennité et d’augmenter son efficacité, les pieux qui maintiennent les fagots sont en bois “vivant”, ce qui permet au printemps une reprise végétale du saule. Un rideau de bouture est disposé à l’amont de la fascine afin de favoriser l’infiltration de l’eau mais surtout pour assurer le relai de filtre des fagots qui, à terme, se sèchent.
Ces fascines permettent d’éviter les coulées de boues sur le réseau routier et au travers de propriétés mais aussi empêche le dépôt de sédiments dans nos ouvrages ce qui leur ferait perdre le volume tampon initial et donc les rendrait non fonctionnels.

Le rôle des haies

talus-cauchoixLes ensembles fossés-talus-arbres ont un rôle essentiel à jouer dans la régulation des eaux de pluie, l’amélioration de leur qualité et la préservation des sols. Leur efficacité dépend de leur répartition et de leur densité à l’échelle des bassins versants. Les talus plantés sont des structures dont le rôle hydraulique est complémentaire de celui des mares et des prairies.

 

talus-plantes

Situés en travers de la pente, les talus plantés ont un effet barrage sur les eaux de ruissellement, ils retardent leur écoulement vers les cours d’eau. Les racines des arbres et des arbustes forment, aussi, des fissures qui améliorent l’infiltration de l’eau et la capacité de rétention d’eau du sol. Les fossés en creux collectent temporairement les eaux de pluie. En diminuant le volume des eaux de ruissellement, les talus plantés limitent l’érosion des sols et piègent les éléments polluants, comme les nitrates.

les-haies
Texte et illustration extrait de: http://www.caue76.org/. Le CAUE de Seine Maritime est un partenaire technique des Syndicats Mixtes de Bassins Versants. Vous pourrez trouver sur leur site Internet de nombreux éléments d’informations concernant la création ou la restauration de talus cauchois.

Ensemble prévenons le risque d'inondation