Les plantations de haies et de fascines

 

Dispositifs haies et fascines

Réparties en une multitude de projets, le conseiller agricole recueille, tout au long de l’année, les différentes demandes de plantations qu’elles proviennent des agriculteurs, des communes ou encore de privés qui souhaitent être protégés.

Pour cela, le Syndicat met en concurrence des entreprises au travers d’un marché à bons de commande pluriannuel. Ainsi, les prix proposés sont négociés et la technicité fortement évaluée. Le conseiller agricole s’occupe de collecter les demandes, de préparer l’ensemble du chantier des différents projets avec l’entreprise et de suivre les travaux réalisés jusqu’à réception et facturation.

Depuis 2006, des aides existent.

Marché à bons de commande sur 4 saisons :                 4 km de haies                 1 km de fascines                 (maximum annuel)

 

La haie anti-érosive


Localisation : Aménagement positionné en travers de la pente soit à l’amont des bassins versants, avant la rupture de pente soit dans les fonds de vallon très plat là où les ruissellements s’étalent

Caractéristiques : densité forte de tiges au pied pour optimiser sa fonction. Double rangée, en quinconce espacées de 50 cm sur la ligne, écartées l’une de l’autre de 50 cm (emprise au sol du paillage 1,5 m), gaine de protection petit ou grand gibier.

Essences : Cornouiller sanguin, Hêtre, Prunelier épine noire, Noisetier, Viorne lantane, Viorne Obier, Bourdaine.

Fonction : Ralentit les ruissellements, favorise l’infiltration par évapotranspiration et provoque la sédimentation. Aménagement capable de gérer un ruissellement diffus (avant sa concentration)

Réglementation de limite de propriété:
0,5 m de la borne pour une haie de moins de 2 m
2 m de la borne pour une haie de plus de 2 m

La fascine anti-érosive


Localisation : En travers de l’écoulement, en bordure d’infrastructures (route, habitation, fossé, bassin)

Caractéristiques : fagots de saule fortement tassés enterrés à 50 cm et dépassant du sol de 50 cm pour faire un barrage végétal

Fonction : Limiter les transferts de terre vers l’aval, freiner les ruissellements, provoquer la sédimentation et favoriser l’infiltration

Rôle de filtre pour limiter l’érosion provoquée par un ruissellement concentré

Participation exploitant en cumulé


                Haies                                                                                                                       Fascines

< 300 m   10% part exploitant                                                             < 35 m              10 % part exploitant

> 300 m   20 % part exploitant                                                             > 35 m              20 % part exploitant

Dans le cas de retournement d’herbage, les mesures compensatoires ne profiteront que de 60 % d’aides sous conventionnement.

D’autres aides de plantation de haies peuvent également exister selon votre projet de plantation et sa localité : la Fédération des Chasseurs de Seine-Maritime ou des Communautés de Communes peuvent présenter des programmes.

Conseils d’entretien


Le rôle de la haie est de freiner au maximum les ruissellements et d’en infiltrer la plus grande partie possible. Plantée sur deux rangs à raison de 4 arbres au mètre linéaire, c’est la densité de tiges au pied de la haie qui optimisera son rôle. L’entretien va donc jouer un rôle primordial.

La première taille de la haie dite taille de formation va permettre de limiter la croissance verticale des arbustes pour les contraindre à densifier la base. Elle s’effectue entre la deuxième et troisième année suivant la plantation et la coupe se fait entre 20 et 30 cm du sol.

La conduite d’une haie en cépée se base sur le même principe mais est plus “agressive” et s’effectue une saison de végétation plus tard. Taillés à 5-10 cm du sol à la fin d’hiver de la troisième année suivant la plantation, elle permet la production de branches latérales. Il faut cependant veiller à ce que l’essence d’arbustes puisse le supporter: notamment le charme ou le hêtre le supportent mal.

L’entretien se fait donc en hiver avec l’utilisation d’outils à coupe franche comme le sécateur, le lamier ou encore une tailleuse à barre de coupe. Il faut proscrire tout autre outil qui déchiquète l’arbuste, comme par exemple, une épareuse qui empêchera une bonne reprise voir tuera l’arbuste.

Le rôle de la fascine est de filtrer les eaux chargées en sédiments pour garder la terre à l’amont et éviter des désordres à l’aval. Pour remplir pleinement sa mission, la fascine est composée de saule vivant sous forme de caisson de fagots bien tassés pour filtrer au maximum les ruissellements.

L’entretien de la fascine ne pourra se faire qu’avec la reprise végétale des pieux et des plançons qui vont permettre de recharger le caisson au fur et à mesure que les fagots se dessèchent. La taille s’effectue en hiver tous les 2-3 ans à environ 15 cm du pieu. En fonction de la localité de la fascine et notamment pour celles en bordure de routes, un entretien plus régulier peut être nécessaire afin d’assurer une bonne visibilité des automobilistes. L’avantage de la mise en place d’une fascine est que son efficacité est immédiate. Ainsi le but de l’entretien va être de la pérenniser à long terme. Pour se faire, l’idée principale est de récupérer des branches de saule de diamètre maximal de 3 cm pour les bouturer à l’amont et à l’aval de la fascine. Au plus la fascine sera densifiée au pied de boutures, au mieux le relai du caisson sera assurée.

 

Ensemble prévenons le risque d'inondation